Workspace

BLOG - ACTUALITÉS

Nous ne baisserons pas les bras!

Updated: Apr 15, 2021


Même si, aujourd'hui, nous ne pouvons pas garantir le plein succès de notre entreprise, nous ne pouvons pas nous contenter de ne rien faire alors que le Gouvernement et la DFEA ont pris la décision de réaffecter un reliquat de 1 million d'euro sur les aides originalement dédiées au programme STAFE vers les associations supportant les auto-entrepreneurs français de l'étranger connues sous le nom d'OLES.


Afin d'apporter une aide à ces activités entrepreneuriales françaises relevant, dans la majorité des cas du droit local, est donc "inexistante" aux yeux de l'administration française, il a été proposé de verser cette aide à des associations dûment enregistrées en France ou aux Philippines, charge à celles-ci de redistribuer les aides perçues aux auto-entrepreneurs fortement touchés par la crise sanitaire et ses effets directs sur le plan financier.


Il restait un point compliqué à satisfaire en cas d'absence ou de démotivation d'OLES locales. Une condition stipulait que ces associations devaient avoir au minimum un an d'existence légale.


Totalement impliqué sur ce dossier, dont la première pierre a été posée lors d'un webinar en mai 2020 avec une dizaine de représentants de ces activités professionnelles aux Philippines et en présence de notre Députée Anne Genetet, Hubert d'Aboville a organisé son équipe en task-force afin d'apporter une réponse exploitable à ce dilemme.


Travaillant en étroite collaboration avec nos Parlementaires ainsi qu'avec plusieurs listes LREM de notre circonscription qui souhaitaient, elles aussi, proposer des structures associatives autorisées pour présenter des dossiers d'aide, nous avons élaboré, en parfaite coordination avec notre Ambassade, une solution susceptible de recevoir l'agrément de tous ; agrément qui restera soumis au premier filtrage du Conseil consulaire local puis à l'approbation d'une commission nationale au sein de laquelle siègent, outre les membres de l’administration, des représentants de l’AFE (Assemblée des Français de l’Étranger) ainsi qu’un représentant de chacune des deux associations reconnues comme représentatives des Français de l’Étranger, Fdm-adfeet l’UFE.

Pour être dans les délais du dépôt de notre projet,

nous avons besoin, sans tarder, d'identifier les autoentrepreneurs qui ont souffert, depuis un an, d'une baisse significative de leur chiffre d'affaires en relation avec la pandémie.


Nous vous invitons à contacter dès à présent, Hubert d'Aboville (d-aboville@pamatec.com.ph) ou Didier Mougenot (marica.dream@yahoo.com) et, en quelques lignes, nous expliquer l'origine des problèmes que vous rencontrez et l'évaluation de son impact financier en liaison avec la pandémie (comparaison de votre CA 2019, 2020 et 2021 par exemple). Dès réception de votre courriel, nous prendrons contact avec chacun d'entre vous afin d'expliquer plus en détail l'opération que nous nous proposons de mener et analyser ensemble les meilleurs solutions pour vous apporter l'aide dont vous avez besoin.


Rien n'est gagné d'avance, mais si nous ne tentons rien ces budgets retrouveront la route des caisses du Ministère des Finances. Nous attendons vos demandes sous les plus brefs délais