Workspace

BLOG - ACTUALITÉS

Message de l'Ambassadeur de France, S.E. Mme Michèle Boccoz, à la communauté française

Updated: Feb 25, 2021


Photo prise lors de la cérémonie de présentation des lettres de créance au Président Rodrigo Roa Dutertre à Malacañang Palace le 10 février 2021


Le texte ci-après a été reproduit in-extenso d'un message courriel de l'Ambassade de France adressé à la communauté française résidente aux Philippines


Chers compatriotes,


Au moment où je prends mes fonctions d'Ambassadeur auprès des Philippines, c'est à vous que je souhaite dédier mon premier message.

J'ai déjà rencontré un certain nombre d'entre vous, vos conseillers consulaires, le personnel du Lycée français de Manille, si important pour la vie de la communauté, les conseillers du commerce extérieur, et bien d'autres français.


L'année 2020 a été un défi pour beaucoup d'entre vous, frappés par la pandémie de manière encore plus dure du fait de l'éloignement, d'un confinement sévère, notamment pour les jeunes et les enfants, des difficultés économiques avec des secteurs quasiment à l'arrêt.

L'Ambassade et ses services ont été à l'écoute et en appui, ils continueront à le faire.


Beaucoup de questions portent sur l'accès au vaccin contre le COVID-19. Le message du Président de la République est clair : tous ceux qui le souhaitent pourront être vaccinés avec des vaccins dûment homologués en Europe, dans votre pays de résidence selon le plan de vaccination local (public ou privé), lors d'un séjour en France, voire, en dernier recours, selon un dispositif mis en oeuvre avec l'appui des autorités françaises. Cela, bien sûr, dans le respect des priorités reconnues, personnels de santé, personnes agées, personnes atteintes de comorbidités, etc. Cela ne se fera pas en un jour, mais le principe est confirmé.


Beaucoup de questions aussi portent sur les conditions de scolarité des enfants, et je voudrais à cet égard saluer le travail exceptionnel du Lycée français de Manille, ses personnels, son comité de gestion, avec l'appui de tous les parents. Cela a permis de poursuivre la formation des enfants, en leur assurant une forme de sociabilité, hélas limitée par les circonstances. La question de la réouverture des écoles commence à être discutée au sein du gouvernement philippin, et reçoit un fort soutien de notre part, de celles de plusieurs ambassades et du coordinateur des Nations Unies.


C'est un enjeu majeur pour moi.


J'aurais l'occasion de rencontrer un grand nombre d'entre vous dans les prochains mois et je m'en réjouis.

Vous pouvez compter sur le soutien de l'Ambassade et mon soutien personnel.


Michèle Boccoz

Ambassadeur de France aux Philippines et en Micronésie