Workspace

BLOG - ACTUALITÉS

Faisons un point sur la vaccination aux Philippines (màj : 03/04/2021)

Updated: Apr 11, 2021


Une nouvelle livraison d'un million de dose du vaccin CoronoVac, le nom du vaccin des laboratoires chinois Sinovac, a été personnellement accueillie par le Président Rodrigo Dutertre le lundi 29 mars. Il s'agit de la première livraison de vaccins COVID-19, d'un côut de 700 millions de pesos entièrement payés par le gouvernement philippin, à arriver dans le pays. Elle vient compléter deux précédentes livraisons totalisant un million de doses, dons du gouvernement chinois.

Le CoronaVac nécessite deux doses, ce qui signifie qu'actuellement les Philippines ne peuvent vacciner qu'environ 1 million de personnes, ce qui n'est toujours pas suffisant pour vacciner les 1,7 million de travailleurs de la santé du pays et encore moins pour atteindre l'immunité de groupe avec 70 millions de Philippins vaccinés en 2021.

Le gouvernement s'attend toujours à ce que 979 200 doses du vaccin d'AstraZeneca, provenant de l'initiative mondiale de partage de vaccins COVAX Facility, dirigée par l'Organisation mondiale de la santé. arrivent fin mars ou début avril.

La Chambre de commerce et d'industrie des Philippines, la plus grande organisation commerciale du pays, avait demandé au gouvernement de permettre au secteur privé d'importer et d'acheter ses propres vaccins directement auprès de sources accréditées, pour faire face à l'augmentation des cas de COVID-19. Les membres du secteur privé ont accepté de financer leur propre déploiement lorsque les vaccins COVID-19 commenceront à arriver dans le pays.

Le Président a déclaré que les entreprises privées sont autorisées à acheter les vaccins COVID-19 dans le cadre d'un accord tripartite avec le gouvernement et le fabricant du vaccin. Les autorités soulignent que le gouvernement alloue un fonds d'indemnisation de 500 millions de pesos pour dédommager les personnes vaccinées qui pourraient subir des effets secondaires graves ou mourir après l'inoculation, mais que le gouvernement ne pouvait être tenu responsable des effets secondaires des vaccins fournis par le secteur privé. Dès avoir pris connaissance de cette information, nous l'avons transmis à notre Députée pour voir, dans quelle mesure, la France pourrait s'inscrire dans ce programme afin de vacciner la communauté des résidents français. Cela nous semblait d'autant plus important que les informations qui nous parviennes laissent à penser que les Philippines ne désirent pas ou ne pourront pas mettre en œuvre le principe de réciprocité demandé par la France : je vaccine tes résidents, tu vaccines les miens. Nous ne manquerons pas de vous informer dès que possible sur les résultats de cette requête.

La campagne de vaccination commence à peine pour les Philippines et la priorité est donnée au personnel hospitalier et les auxiliaires de santé. Dès le 30 mars, Pasay, par exemple, commençait la vaccination des personnes atteintes de comorbidités (A3) âgées de 18 à 59 ans. Jun Burgos, Pasay's public information officer, précisait que les personnes âgées seront vaccinées avec les vaccins AstraZeneca à l'école élémentaire Timoteo Paez, tandis que les groupes prioritaires A1 et A3 recevront les vaccins CoronaVac. Nous vous rappelons que le 29 mars, les Philippines ont enregistré 10 016 nouvelles infections, ce qui porte le nombre total officiel de cas à 731 894, et le nombre de décès à 13 186, soit l'un des chiffres les plus élevés d'Asie.

 

Notre conseil : Si vous avez l'opportunité de rentrer en France durant la période estivale, n'hésitez pas à vous faire vacciner. Le Gouvernement français a affirmé, qu'à partir de juillet, l'accès à la vaccination sera libre et gratuite pour toutes les couches de population.

Pour les personnes ne disposant pas de numéro de sécurité sociale, épouse ou compagne d'un Français sans nationalité française par exemple, un numéro identifiant provisoire lui sera attribué afin de pouvoir recevoir les soins liés à cette procédure de vaccination

 

Liens utiles :