Workspace

BLOG - ACTUALITÉS

Compte-rendu du webinar avec JB Lemoyne, 9 avril 2021

Updated: Apr 16, 2021


Comme d'habitude, cet entretien «En direct & sans filtre» avec JB Lemoyne, Secrétaire d'État chargé du tourisme, des Français de l'​étranger et de la francophonie, a su trouver un large public (53 interlocuteurs des quatre coins du Monde dont 2 Député(e)s et 1 Sénateur) et confirmer la grande liberté dans les échanges allant au plus près des sujets d'actualités qui interrogent les Français de l'étranger.


Le sujet charnière de la vaccination des Français résidant hors de France a été largement abordé. Il faut cependant avouer que beaucoup de points sont en cours de négociations et que des réponses concrètes à nos questions sont, à ce jour, prises en compte mais n'ont pas encore trouvé de solution.


JB Lemoyne n'a pas caché que, sur ce genre de dossier ni la bonne volonté ni même l'implication à tout les niveaux de l'État français étaient suffisantes pour résoudre un projet qui s'inscrit dans des relations bilatérales entre deux États.


L'idée d'une grosse malle remplie de précieux vaccins et expédiée vers la diaspora française trouve rapidement ses limites. Le mécanisme COVAX, qui permet aux pays riches de fournir des doses de vaccins aux pays émergeant, entre seulement dans sa phase opérationnelle, et se heurte aux politiques de préférence nationale qui relaient les expatriés au niveau des priorités les plus basses de la population à vacciner. Le principe de la réciprocité (je vaccine tes ressortissants et tu vaccines les miens) est une approche efficace lorsque les deux pays disposent d'un stock local suffisant pour vacciner les populations en présence et lorsque les enjeux migratoires sont important. Sur ces 2 points, les Philippines ne sont pas dans une position très confortable.

(NdR)


Vous l'avez sans doute déjà compris, la solution se trouve dans la capacité de nos Ambassades à négocier des accords au minimum de niveau européens mais plus généralement de niveau international. Sur ce point notamment, notre nouvelle Ambassadeur, SE Mme Michèle Boccoz est un atout précieux.

Il devient évident que la notion de calendrier précis n'a pas encore sa place dans nos chroniques et notre Ministre a bien pris le soin de préciser que la vaccination, lors d'un voyage en France, reste pour le moment, la meilleur solution lorsque celle-ci est applicable.

Sur le même registre, nous avons évoqué le «passeport sanitaire». Notre Secrétaire d'État a tenu à préciser que ce «pass sanitaire» de niveau européen doit être considéré comme un outil permettant, lors de trajets internationaux, de présenter un certificat numérique confirmant la vaccination ou un test PCR négatif. Il évitera ainsi l'obligation d'un test PCR, préalable à tout déplacements internationaux. L'application devrait être disponible aux téléchargements vers la mi-juin.

Nombreux délégués ont souhaité aborder l'organisation des élections dans les Consulats et plus généralement la qualité des services administratifs proposés aux ressortissants français.


Le Ministre a souligné le résultat d'un travail considérable pour la mise en œuvre d'une plate-forme électorale numérique qui répondra de façon beaucoup plus souple à un essaimement de bureaux de vote nécessitant une logistique lourde intégrant le déplacement de matériels et d'équipes dans une époque où les voyages sont des plus limités. Il a précisé que, à sa connaissance, c'était une première mondiale pour ce type d'élection dont nous pouvions être fier ; tout comme c'est une exception française de disposer d'une représentation de l'État élue au suffrage d'une collectivité locale.


Il lui paraît indispensable que le service administratif autrefois concentré dans les Consulats puisse évoluer afin de tenir compte de l'énorme changement dans la représentation de la diaspora française.


NdR) Si hier, l'Expat était principalement représenté par des actifs résidant près des bassins d'emploi et des capitales administratives, de plus en plus de jeunes et de retraités s'éparpillent désormais sur l'ensemble du nouveau pays de résidence. La centralisation administrative des années passées ne correspond plus à la réalité de l'implantation des résidents d'aujourd'hui.

La France a fait le choix de la dématérialisation des procédures administratives en mettant en place de nouveaux outils et services numériques. La révolution dans le domaine des certificats d'existence concernant les retraités est l'un des exemples des services novateurs aujourd'hui disponibles. L'intégration de la biométrie dans le cadre de l'authentification numérique va venir parfaire ce dispositif qui renverra le formulaire papier à faire signer à l'Ambassade aux oubliettes de l'obsolescence.

Dans quelques mois, chacun pourra accéder à FranceConsulaire, un véritable service SVP ouvert 24 x 24 et 7 jours / 7 qui répondra à vos questions et vous orientera vers les services et les sites web compétents.

Le dossier STAFE a été également au cœur de nombreuses questions Nous vous rappelons ici le cadre de ce dossier d'aide aux entrepreneurs.


(NdR) STAFE, dispositif de Soutien au Tissu Associatif des Français de l’Étranger, sert à apporter un soutien financier à des projets associatifs initiés par des Français établis hors de France. Les budgets 2021 n'ayant pas été totalement affectés, il restait un reliquat de 1 million d'euros sur un budget global de 2 millions. Il a été acté, le 9 mars 2021, par la DFAE que ce reliquat servirait pour venir en aide aux autoentrepreneurs en utilisant le tissus associatif pour contourner des problèmes liés au caractère juridique de ces activités entrepreneuriales dont les structures relèvent généralement du droit local.

Vous trouverez, en lien, à la fin de cette chronique, un compte rendu de réunion du Conseil Consulaire de Tel Aviv sur un des dossiers ayant servi de genèse pour ce dispositif dont la procédure ne devrait pas conserver son aspect exceptionnel.


La réponse de JB Lemoyne a été claire. Le Gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour apporter l'aide aux Entrepreneurs, participant au soft-power de la France à l'étranger. Les contraintes évoquées (Association ayant plus d'un an d'existence – aides limitées à 50% du budget de développement du projet - plafond minimum de 2000 euros) ont pour vocation d'être largement assouplies.

Souhaitant indiquer clairement son intention de s'impliquer plus particulièrement sur ce dossier, il n'a pas hésité a communiquer le moyen de le joindre en privé afin d'exposer les problèmes que nous pourrions rencontrer.


Il a enfin souhaité déclarer son attachement au dispositif FLAM (Français de langue maternelle), associations qui développent la formation à la langue française en association avec les parents d'élèves dans le cadre d'établissements sous contrat avec le Ministère de l'Éducation. Il a précisé sa volonté de mieux intégrer les parents d'élèves dans la gestion et les décisions pour les établissements scolaires en rappelant un principe de base ; «celui qui commande, c'est celui qui paie».

 

Liens utiles

  • Consulat Général de France à Tel Aviv - cliquez sur le lien PDF de la page afin d'accéder au compte-rendu de la Réunion du Conseil Consulaire du 3 novembre . A la lecture de ce document vous comprendrez l'importance de l'opiniâtreté au service d'une cause vouée à un échec annoncé.